FLASH marchés du 03 février 2022 |

Chers Tous,

 

Ite missa est. La BCE nous l’avait dit en novembre, le pic d’inflation était temporaire et contrôlé. En fin de semaine dernière, les anticipations parlaient de 4,3% sur un an, quand le chiffre de 5,1% est sorti.

Il n’est donc pas étonnant que la BCE, lors de sa conférence de presse de ce jour, se dise « surprise ». Au-delà de l’ampleur du niveau de l’inflation, c’est aussi le discours, et surtout la maîtrise de la sortie des taux bas et des conséquences qu’il va falloir piloter très finement.

Et comme le résume un article des Echos de cette semaine, en pièce jointe, la stratégie de la BCE est mise à mal.

Le communiqué et la conférence de presse d’aujourd’hui laissent transparaître que la BCE se prépare à agir dès mars. On a d’ailleurs assisté à une hausse assez importante de la courbe des taux de référence, celle de l’Allemagne, de plus de 10 centimes sur toutes les maturités.

 

 

Ite missa est, donc, ou bien « tout est dit » : peu de choses à rajouter, si ce n’est qu’une fois de plus c’est la volatilité qui va rythmer les marchés. Quand bien même cette volatilité baisse cette semaine. Mais il faut s’attendre à des marchés en montagnes russes.

 

Et les résultats de la semaine sont assez contre-intuitifs avec ce qui se passe aujourd’hui. Ayant intégré les indices vers 17 heures ce jour, avec une séance agitée et fortement négative, les bourses restent néanmoins en relative forte hausse sur la semaine, mais toujours en territoire négatif depuis le début de l’année :

. +1% / 1,50% sur 7 jours en Europe, et -3% toujours depuis le début de l’année

. +3,70% / 4,60% sur les marchés américains en 7 jours, mais toujours -2/-3% depuis le premier janvier (et -8% pour le Nasdaq)

. Le Nasdaq est donc toujours sous forte pression ; le gadin du jour est à mettre sur le compte de Face de bouc / « Meta », qui perd quelque 25% juste aujourd’hui. Résultats décevants, et surtout, pour la première fois de son histoire, une perte d’utilisateurs, et donc des perspectives de croissance ralentie à venir.

 

 

Sur le front des change, la forte poussée de l’inflation en Europe stimule d’EUR contre USD, qui remonte à 1,14. Et par capillarité l’EURCHF, à 1,05 qu’on n’avait pas vu depuis longtemps. Cela devrait intéresser certains d’entre vous !

 

 

Vous trouverez ci-dessous l’interview d’un de mes grands amis, Etienne de Marsac, qui gère le fonds d’investissement Sunny Patrimoine 2.0. Regardez, juste 3 minutes, une analyse limpide des conditions actuelles et des risques à venir. Au vu du titre que vous découvrez, n’ouvrez pas si vous voulez bien dormir ce soir !

Pas de mouvements particuliers dans les portefeuilles, toujours légèrement sous-investis en actions par rapport au benchmark. Mais pas de mouvement notable.

 

Sur nos autres points d’attention, rien de particulier à dire sur 2 des 3 indices que nous suivons : Baltic Dry Index et « Fear and greed » de CNN inchangés, mais volatilité en très forte… baisse !

 

 

A votre disposition pour en rediscuter,

 

Bien à vous,

 

Pierre

Partager

Cette note vous est envoyée à titre gratuit. 

Si vous souhaitez recevoir nos « points hebdomadaires » par mail, merci de nous l’indiquer :

Informations importantes sur la note :

vOIR INFOS

Les informations et données indiquées, les opinions, avis, et remarques exprimés sur ce site sont proposés aux personnes qui le consultent à titre d'information uniquement. 

Ils sont repris sans aucune garantie - qu'elle soit de nature explicite ou implicite - ni engagement quant à leur caractère exhaustif, leur précision ou leur actualisation. 

Ils ne constituent pas une offre, une démarche de commercialisation ou de recommandation, une sollicitation à acheter, vendre, contracter ou souscrire à un service ou produit financier quel qu'il soit. 

Ils ne constituent pas davantage un avis ou conseil juridique, financier, comptable ou autre.  Ils ne se substituent en aucun cas aux considérations personnelles du visiteur, à ses connaissances techniques, ou encore, à ses compétences professionnelles.

Les informations et données doivent donc être utilisées avec les conseils d'un professionnel

qualifié   -   Voir aussi sur notre site https://www.momentum.lu/e-mail-disclaimer/