Nous sommes en train de relire nos précédentes notes pour savoir laquelle nous allons… copier coller... D’aucuns disent « pas de nouvelle / bonne nouvelle », nous vous parlions de « un pas en avant, un pas en arrière », bref ça continue.
Jusqu’à hier soir, ça se passait plutôt pas mal, ça continuait de « montouiller » gentiment (on vous l’a dit la semaine dernière) : marchés européens très légèrement positifs sur les 7 derniers jours (on a frôlé les 6 000 points sur le CAC40), autour de +1% pour les marchés US, et une bonne reprise pour les marchés chinois, même pas impactés par les troubles croissants à Hong-Kong et les tirs à balle réelle.
Les derniers résultats des entreprises sont aussi dans une tonalité généralement bonne, et continuent de soutenir les marchés.


Les échanges d’amabilité de ce matin entre Chine et Etats-Unis viennent un peu replomber l’ambiance (Donald dit qu’il fera ce qu’il voudra, les autorités de Pékin condamnent l’immixtion des Etats-Unis sur Hong-Kong, etc...). Il faut trouver des relais et rebondissement au palpitant sujet des droits de douanes. Alors on lance les paris sur des avancées avant Noël, et on va donc encore vivre un feuilleton qui nous tient en haleine.
Paradoxalement, même si l’influence sur l’humeur des marchés est peu importante, c’est peut-être de là que viendra une mauvaise surprise. On n’attend tellement plus rien de ces querelles qu'à force de crier au loup, on n’y croit plus, jusqu’au jour où…

On nous dit par ailleurs que les auditions publiques d’impeachment, qui se terminent vendredi, n’auront probablement pas réussi à faire bouger les lignes.
Et enfin, l’annonce américaine hier soir / ce matin sur les colonies israéliennes, qui « ne seraient pas illégales », vient de jeter un grand pavé dans la poudrière du Moyen-Orient

Avec cela, les marchés européens ont franchement mal commencé la journée, pour terminer légèrement négatifs en clôture dans le sillage d’un bon début des marchés américains.


Pas de mouvement particulier sur nos valeurs-refuges, que ce soit or, taux long, ou CHF.
Pas d’article particulier relevé dans la presse.

Indices performance pour points marchés