C’est étonnant de voir à quel point des effets de base peuvent radicalement faire changer une vision ou une perception :
 
-       Nos points hebdomadaire sont rédigés tous les mercredis matin, sur la base des cours de clôture de la veille au soir. Si nous rédigions tous les lundis sur la base des cours du vendredi soir, nous aurions des +7% ou -5%. Sur la base de cours aux mardis soir, on est plutôt sur des variations de -1 à +1%
-       Après des chiffres « dingues » à la baisse, des chiffres tout aussi non-significatifs à la hausse. A titre d’exemple, les ventes de voitures sur mai, « en hausse de 40% ». Oui, par rapport à avril, elles-mêmes en baisse de 90% sur le mois passé ! Alors +40% de -90%...
 
Toujours les montagnes russes, bien sûr, comme mentionné dans notre note de la semaine dernière. Il n’y a pas de raison pour qu’il en soit autrement dans les semaines et mois qui viennent, tant la volatilité est importante et promet de le rester pendant « un certain temps » (cf Fernand Raynaud).
 
Vous aurez noté un Nasdaq toujours aussi performant ; et aussi des marchés « normaux » légèrement positifs, à la faveur des Etats-Unis, portés par les espoirs de gavages complémentaires, mais aussi d'un nouveau plan de chèques à la population que Trump souhaite faire adopter, de même qu'un plan infrastructure (
https://markets.businessinsider.com/news/stocks/trump-considers-1-trillion-infrastructure-stimulus-plan-report-2020-6-1029311680), en parallèle de sa campagne de réélection (bien lire "en parallèle").
Mais au-delà de ça, avec le fossé qui ne cesse de se creuser entre Biden et Trump, il est important de constater que le marché commence à le prendre en compte (
https://www.agefi.fr/asset-management/actualites/quotidien/20200623/wall-street-commence-a-evaluer-cout-d-election-joe-301247). Trump serait le premier président depuis 30 ans à ne pas être réélu pour un second mandat.

L’once d’or signe la meilleure performance hebdomadaire, de quelque +3%, auxquels vous rajoutez la performance du USD, repassé de 1,14 à 1,12 contre EUR.

 
On parle aussi d’efficience des marchés comme régulateur à court / moyen / long terme. Vous conviendrez néanmoins qu’avec la présence permanente des banques centrales, cette « auto-self-regulation » a vécu. Pour le moment. Parce que tôt ou tard, cette notion d’équilibre refera jour.
 
 
D’un point de vue gestion, et comme annoncé la semaine dernière, nous avions repris entre 15 et 20% de risque et positions actions il y a 2 semaines. Nous avions manqué le rebond de 3%, et re-encaissé une baisse de 7,03%, mais à ce jour toutes les positions prises sont en hausse de +2,57%. L’essentiel est de rester dans le marché, quelle que soit la conviction du gérant.
 
 
Quelques articles relevés .
https://fr.investing.com/analysis/le-marche-des-options-suggere-que-le-rallye-du-nasdaq-est-termine-200433925
https://www.zonebourse.com/actualite-bourse/La-ruee-des-particuliers-nourrit-les-exces-de-la-Bourse-Plus-Inter--30770530/?countview=0
. un sujet plus que crucial sur le referendum en France qui s’annonce pour la fin de l’année 2020 : le crime d’ « ecocide ». Il fallait y penser, mais par bien-pensance nous pensons que c’est extrêmement tout-à-fait fondamental. 
https://www.20minutes.fr/politique/2804383-20200621-convention-citoyenne-climat-referendum-constitution-crime-ecocide
 
  Références:

Indices Performances pour points marchés