Il semblerait que nous commençons à rentrer dans le dur : les performances boursières hebdomadaires sont tout-à-fait correctes, ou tout du moins font du surplace (autour de 0%), mais elles sont en faux-semblants : nous avons bien monté en fin de semaine dernière, mais corrigeons assez fortement ces 2 derniers jours, sur plusieurs annonces ou évènements :
. une croissance en berne en Europe, c'est-à-dire légèrement positive en France (la "résilience"), mais franchement négative en Allemagne, dont l'entrée en récession se confirme
. à la tribune de l'ONU, Trump en a remis une couche contre la Chine
. au niveau politique, les premiers pas hier pour l'ouverture d'une procédure de destitution de Trump, qui a certes peu de chance d'aboutir ; La décision "illégale" de la suspension du parlement britannique par Boris Johnson .


Vous avez été quelques uns à avoir repéré les interventions répétées de la FED pendant 4 jours la semaine dernière, pour une offre totale de 75 milliards de USD chaque jour. Nous vous insérons un article des
Echos du 23 septembre, qui reprend la genèse de ces interventions et explique le contour. Rien de grave a priori, juste une combinaison de facteurs techniques ayant provoqué cette ruée, et certainement pas une montée de la défiance entre banques qui ne voudraient plus se prêter entre elles. Nous vous rappelons que c'est comme cela qu'avait commencé la crise de 2008 / 2009, par la défiance, et donc par le recours au financement auprès de la FED contrainte d'injecter des liquidités.

On assiste aussi depuis début septembre à un début de rotations des valeurs actions, où les gérants semblent délaisser les actions de croissance qui ont remarquablement performé depuis le début de l'année, pour se reporter vers les valeurs plus cycliques et "value", en retard depuis le début de l'année en terme de performance. Voir
l'acticle des Echos .


Le "séisme du jour" : Generali jette un pavé dans la marre des assureurs en annonçant regarder la suppression de la garantie en capital des contrats en euros, et va en profiter pour diminuer très substantiellement le rendement servi cette année. Une grande incitation pour les souscripteurs de réallouer leurs économies.


Pour ce qui est de notre gestion, rien de changé . toujours sous-alloués en actions, une part de placements en USD, avec un USD qui performe bien (en-dessous de 1,10), et toujours notre matelas d'or.

Indices performance pour points marchés