"Du vert, encore du vert !" : comme vous le constaterez sur notre tableau des performances hebdomadaires, à 3 exceptions près, tout est dans le vert cette semaine.
C'est quand même fou de penser qu'un pays, acteur majeur de la production et exportation de pétrole, et qui se voit amputé soudainement de 50% de sa production par des attaques terroristes, n'entraine aucune conséquence sur les marchés. Le baril, que ce soit WTI ou Brent, a juste pris 10%, et a reflué depuis après les déclarations d'Aramco, plutôt optimiste sur la remise en route des installations.


"Etre dans le vert" est aussi valable pour L'EUR contre CHF, le USD contre CHF, et les taux gouvernementaux américains : donc, dans ces 3 cas, une baisse de l'aversion au risque et une peur qui reflue, dans un marché qui se normalise. Quant à l'once d'or, elle a à peine bougé.


Alors, baisse ou pas baisse des taux avant la fin du mois de septembre ? Le président de la FED reste pris entre le marteau et l'enclume, entre "baisse de la croissance / ralentissement" d'un côté, et ajustement de milieu de cycle de l'autre côté. Et les attentats en Arabie Séoudite viennent compliquer la donne. Le tout sous la pression maximale de Donald Trump. Vous aurez noté que le camp des "pas de baisse" reprend du poids, mais les "baisse de 0,25%" restent quand même très majoritaires.


Côté investissements, nous restons donc très opportunistes : investis ce qu'il faut, des rachats actions "à bon compte" (Unibail, Total, ...), portés par nos positions en or (once ou ZKB gold) et en USD. Sur ce dernier point, nous envisageons d'alléger ou de couvrir les positions, car un USD faible est le seul "pari" que Trump n'a pas réussi pour le moment. Aucune envie qu'un tweet ou qu'une FED nous le propulse (le USD) à 1,15.

Un sujet particulier à suivre, qui peut symboliser la poursuite de la hausse des marchés boursiers : on a assisté ces derniers mois à de très belles performances en bourses de valeurs de croissance, pour lesquelles on assiste aujourd'hui à des dégagements. Et si l'heure de la fameuse "rotation sectorielle" était venue ? Vous trouverez en PJ un article du
FigEco sur le sujet.

Indices performance pour points marchés