Grâce à une liquidité débordante, les marchés continuent leur progression. Hormis une légère régression du Nikkei dû aux mauvais chiffres économiques du Japon, tous les autres marchés sont dans le vert.
Cet engouement est aussi valable pour les obligations, dont les taux continuent de baisser. On a même vu
l’obligation d’Etat grecque à 10 ans passer en-dessous de 1% de rendement !

Côté change, l’Euro continue de baisser contre USD, plutôt bon pour nous, mais par pour Potus qui va bientôt nous accuser de manipulation de notre devise, en plus de toutes les autres avanies. Pourtant, ce n’est pas faute, de la part de l’Europe, de risquer une remontée de sa devise, notamment par les appels répétés de Christine Lagarde pour repasser avec des taux court terme à zéro ou légèrement positifs. En attendant. l’EUR contre USD est passé en-dessous de 1,0800, et se rapproche d’un premier seuil psychologique (1,05), qui devrait commencer à faire réagir les Etats-Unis (
article des Echos).

Quant à l’or, il est toujours soutenu structurellement par les achats des Banques Centrales, et conjoncturellement par le Coronavirus, on est cet après-midi sur des niveau de 1615 USD l’once. Un gain de près de 3% en 8 jours...

On porte donc toujours, USD, Or, actions, obligations, bref tout sauf le cash…


Parmi les articles de journaux, vous noterez la
chronique de Roubini, dans sa tonalité alarmiste habituelle.


Indices Performances points marchés