Les choses s’éclaircissent avec les mouvements depuis jeudi dernier sur les marchés américains, et on commence à comprendre pourquoi les marchés ont autant corrigé ces derniers jours, et pourquoi aussi il avaient tant monté ces dernières semaines.
C’est l’affaire de « la baleine », que vous avez apprise en détail dans le Financial Times de ce week-end. En 2 mots, Softbank, gigantesque fonds de Private Equity japonais, aurait dépensé, dans les semaines passées, quelque 4 milliards de USD pour acheter quelque 50 milliards de nominal d’options d’achats sur les Gafa et sur Tesla. Et on apprend aussi qu’avant même d’acheter ces options, Softbank avait aussi acheté pour 5 milliards de USD de ces mêmes titres, histoire de jouer sur tous les tableaux, voire d’assécher un peu la liquidité le marché (et pour les techniciens des options parmi vous, éventuellement revendre ces titres au prix cher aux market-makers qui doivent se couvrir en delta, et courent derrière en gamma négatif !).
 
Au-delà de « la baleine » proprement dite (traduction : intervenant tellement gros qu’il fait bouger à lui seul les marchés), c’est aussi l’éventuelle question de la manipulation de cours qui affleure. Personne ne s’y trompe, c’est probablement pour cette raison que l’action Softbank a perdu plus de 7% hier, même s’il se dit que Softbank aurait gagné 4 milliards de USD dans l’affaire… (cf l’article de l’Echo belge, 
https://www.lecho.be/les-marches/live-blog/l-europe-boursiere-grimpe-la-bce-dans-le-viseur-la-livre-sterling-sous-pression/10249800.html, et le document en PJ)
 
 
Autant la situation était claire, comme nous en parlions la semaine dernière, sur la trajectoire probable des bourses jusqu’à l’élection du prochain président des Etats-Unis, autant ce facteur exogène vient rebattre les cartes, induisant probablement une volatilité très importante dans les jours à venir. Il n’est qu’à voir le marché ce mardi, avec un Nasdaq fluctuant entre -4 et -2%. Probablement des prises de bénéfice, mais aussi des débouclements d’opération (-14% pour Tesla ce jour, et un chiffre hallucinant : jeudi dernier, jour de la purge, Apple a perdu 8,01%, soit 220 milliards de USD, soit plus que la capitalisation de L’Oréal !!!).
 
 
La situation se tend aux Etats-Unis entre les 2 compétiteurs de l’élection, avec ces dernières heures un renchérissement de l’ostracisme de la Chine de la part des 2 candidats.
 
 
Paradoxalement, l’indice développé par CNN, le « Fear and Greed » (
https://money.cnn.com/data/fear-and-greed/), basé sur 7 indicateurs, et qui propose un score entre 1 et 100, est bien redescendu de 77 à 56. Etonnamment, ni l’or ni le CHF ne profitent de cette correction des marchés.
Prudence, donc…

Références :

Indices performances pour point marchés
L’Echo - Softbank
Les Echos - Softbank - Big Tech
Les Echos - Softbank
Les Echos - Bulle
Les Echos - Dette US
Les Echos - W